Blanc Fumé de Pouilly - Les Bois de St-Andelain

Cette parcelle de 20 Hectares boisée était à vendre au début des années 1970.
Michel REDDE, voyant le potentiel de ce terroir unique s'est porté acquéreur de la totalité, mais le notaire averti en a parlé autour de lui et a fait des adeptes.

Suite à cela, Michel Redde a réussi à acheter la moitié (10 Ha) et l'autre moitié a été partagée entre 3 autres vignerons.
Afin de rendre exploitable cette parcelle en vigne, il a fallu la déboiser et la sous soler.
Bien que située au point culminant et au centre du vignoble Pouilly Fumé (à Saint-Andelain), cette parcelle n'était pas classée dans la zone d'Appellation contrôlée

Suite aux analyses de sol et de sous-sol, nous avons fait une demande auprès de l'INAO (Institut National des Appellations d'Origine) qui nous ont donné leur accord, à condition que le Syndicat Viticole nous l'autorise.

Ce qui n'a jamais été possible d'obtenir, compte tenu de la jalousie des collègues qui s‘y sont toujours opposés. C'est alors que Michel Redde a déclaré lors d'une réunion du syndicat qu'il planterait sa parcelle en vin de table si il le fallait, qu'il en sortirait une cuvée qu'il appellera « Maudit », et la vendrait plus cher que les autres !

En 1982, Thierry Redde, fils de Michel Redde, a fait une demande de plantation sur cette parcelle, avec ses droits de jeune viticulteur. Celle-ci a été acceptée.

En 1985, lors de la 1ère récolte, des échantillons ont été prélevés pour l'agrément et ont obtenu la labellisation Pouilly Fumé.

Aujourd'hui, ce terroir est reconnu comme l'un des plus grands qui fait la renommée mondiale de l'Appellation.

 

Cépage :

100% Sauvignon

Lieu-dit :

"Les Bois de Saint-Andelain"

Terroir :

-  Silex Rouge Albien (période du crétacé inférieur)
  Situés sur la commune de Saint-Andelain, point culminant de l’appellation, Michel Redde a acquis ces terrains au début des années 70.

Age des vignes :

30 ans

Rendement :

40-45 hl/ha

Vendange :

Manuelle en caissettes de 10-12 kgs.

Vinification :

Vinifié et élevé en foudres et demi-muids pendant 10 à 12 mois sur lies fines.
Fermentation alcoolique entre 18 et 20 °C.

Dégustation :

Il est conseillé de le carafer pour faire ressortir sa minéralité pure, racée, et épicée de « pierre à fusil ».

Potentiel de garde :

10 à 15 ans.